Forum de la guilde alidhanienne Psychatog
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maxou [RP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maxou

avatar

Messages : 469
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Maxou [RP]   Mar 11 Mai - 0:58

Scckkrsttchh scckkrsttchh scckkrsttch ! Sa gratte bordel ! Encore tombé sur un tonneau infecté de puces. Je trouve que le service tend à la baisse dans cette auberge !
Bon allez, après cette nuit humide et agitée, je dois m'en aller faire ce que je repousse depuis des jours et de jours...

Je sortais de mon tonneau, dehors il faisait un temps à ne pas mettre un chat dehors, et évidemment, je me retrouvais la seule boule de poils au milieu de ce que l'on aurait pu qualifier de terrain de boue. Cela faisait quelques secondes que je me trouvait dehors, et j'étais déjà tout dégoulinant, une odeur de chat mouillé s'échappait de mon poil. Je me dirigeais donc comme prévu vers le nord, m'engouffrant d'avantage à chaque coussinet que je posais dans cette épaisse et touffue forêt. J'avais pensé qu'avec un peu de chance la végétation me protégerait un tant soit peu des trombes d'eau qui se déversaient du ciel... Il n'en était rien.
Je ne connaissais pas l'endroit ou je devais me rendre, seul une infime conviction me guidait. Quoi qu'il en soit, je savais que plus je me rapprochait du lieu, plus ma vie se trouvait en danger. Tout compte fait, leur repaire ne semblait pas loin de celui des brigands. Mais je savais qu'en aucun cas je ne pouvais les comparer à des brigands.
Tout d'un coup mon cœur s'emballa, je le savais au plus profond de moi, j'y étais. Pourtant, rien autour de moi ne me le présageait. Cela faisait environ 2 heures que je marchais, ou plûtot crapahutait de branches en branches et jamais je n'avais ressenti une telle sensation au cours du voyage. Le ciel sombre ne me permettait pas d'exploiter ma vision infaillible des jours habituels, me rendant encore plus vulnérable à chaque mouvement que je faisais.


Bon quand faut y aller faut y aller, de toutes façons, je n'ai pas risqué d'abîmer mon poil si soyeux pour désormais faire demi-tour.

Hum hum... chers Atogs, je sais que … Fffiwwwoouuu Poccc ! Une flèche venait de me frôler les babines, emportant avec elle une de mes moustaches, pourtant si cher à mes yeux.

Je me réfugiais au creux du premier arbre trouvé, chose aisée, en osant espérer que la situation ce calme. Ce n'étais désormais plus seulement mon pelage qui étais en jeu, mais ma vie en elle même. Je voyais déjà ma fourrure utilisée comme couvre chef par un de ces barbares des forets... Mais l'heure n'était pas à penser à de telles choses, je devais mener ma tâche à bien. Je sortis donc de mon arbre, prêt à y retourner en cas de nouvelle attaque. Après quelques minutes à essayer d'écouter la forêt, je repris la parole, avec une boule au ventre :

Habitants de cette jungle, je ne peux vous voir mais je sais que vous avez vous les yeux rivés sur moi, tous autant que vous êtes. Prêts à me bondir dessus, à me réduire à une simple peluche... Cependant si je viens à vous c'est avec un objectif clair et précis.

Le seul murmure que je parvenais à distinguer était celui du vent, se faufilant dans le feuillage des arbres. Aucune réponse peut-être m'étais je trompé, et mon instinct m'avais berné. Non impossible, une flèche tirée avec tant de précision, destinée à m'impressionner et non à me tuer ne pouvait signifier qu'une chose : ils étaient bel et bien là.

J'aimerais acquérir votre liberté, et apprendre le combat tel que vous le pratiquez.

Pas un mot de plus, ni même un soupir, je venais d'accomplir ma tâche. Avec un saut agile et plein d'assurance, je rejoignais la branche qui se situait derrière moi, afin de retrouver mes vieux tonneaux. Aucune réponse, mais je savais que tôt ou tard, ils me feraient parvenir un signe m'indiquant ce que je cherchais...Par n'importe quel moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Tibills
Admin
avatar

Messages : 3841
Date d'inscription : 01/05/2009
Age : 30
Localisation : Korova Milkbar

MessageSujet: Re: Maxou [RP]   Dim 16 Mai - 2:46


L'esprit du Psychatog

Comme tous les trois jours, les hommes s'étaient entretués...
Comme tous les trois jours, ils m'avaient offert un festin succulent...

... Mais ma croissance était telle qu'ils ne suffisaient plus. Ils avaient beau tuer sans vergogne pour me satisfaire, il m'en fallait toujours plus. Il était temps de déployer mes marionnettes sur ces terres, afin de trouver de nouveaux pantins.

Quelques instants seulement après le départ des troupes, alors que ces dernières étaient encore au sein de mon territoire, un intrus se fit repérer. Il paraissait fier, arrogant, mais je ressentais son angoisse en une jouissance admirable. Nul doute que sa mort allait me satisfaire de façon considérable...

... Alors que ma plus ancienne marionnette armait son tir, prête à faire mouche, une idée me parvint. Je devais tester son potentiel, sa capacité à braver la mort et la peur de cette dernière. Peut-être était-il un réceptacle intéressant... La flèche fit son chemin et vint frôler l'intrus. Comme prévu, le félin déguerpît derrière un arbre. Réaction hâtive, démontrant un manque de discernement flagrant. Il était entouré depuis plusieurs minutes, et où qu'il aille, il resterait toujours dans la ligne de mire de l'un de mes hôtes. Après tout, il n'en valait pas la peine.

... Et bien ? Est-ce du désespoir ou un acte pleinement considéré ?

Alors que je l'écoutais déblatérer son discours mièvre et vide de sens, je percevais avec étonnement que son angoisse s'estompait à mesure qu'il s'exprimait. Hormis un léger frisson, que j'attribuerais à la pluie et non à la peur, il semblait désormais serein.

Il valait la peine que je tente l'expérience. Aucun n'avait eu l'audace de se présenter en ces lieux jusqu'à présent, et s'il ne faisait pas l'affaire, son sang satisferait mes besoins quotidiens.

Je le laissais regagner les tonneaux dans lesquels il nichait, suivi par l'ensemble de mon armée. Il était temps que l'étreinte commence, il était temps qu'il entre en ma possession.

Contrairement aux précédents, son esprit ne me présenta aucun résistance. Non pas que sa force mentale était plus faible, mais c'est comme s'il espérait mon arrivée. Il n'échappait par contre pas à la douleur procurée par mon intrusion, bien que souhaitée. Le son pouvait parvenir jusqu'à moi, et l'extase provoquée par sa souffrance me fit presque lâcher prise.

Il était temps que je teste ses aptitudes, afin de savoir s'il me serait plus utile vivant que mort...

_________________
░░█░░░░░░▄██▀▄▄░░░░░▄▄▄░░░█
░▀▒▄▄▄▒░█▀▀▀▀▄▄█░░░██▄▄█░░░█
█▒█▒▄░▀▄▄▄▀░░░░░░░░█░░░▒▒▒▒▒█
█▒█░█▀▄▄░░░░░█▀░░░░▀▄░░▄▀▀▀▄▒█
░█▀▄░█▄░█▀▄▄░▀░▀▀░▄▄▀░░░░█░░█
░░█░░▀▄▀█▄█░█▀▀█▀▀█▀▀▀█▀██░█
░░░█░░██░░█▄█▄▄█▄▄█▄▄▄████░█
░░░░█░░░▀▀█░█▀▀▀▀█▀▀▀█▀██░█
░░░░░▀▄░░░▀▀█▄▄▄▄█▄▄▄█▄▀░░█
Revenir en haut Aller en bas
 
Maxou [RP]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Burn Ludo et maxou en live

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psychatog :: Propylées sylvestres :: Seuil de lierres-
Sauter vers: