Forum de la guilde alidhanienne Psychatog
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La possession ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olaf_Grossebaf

avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 76
Localisation : Terré dans mon Antre

MessageSujet: La possession ...   Lun 15 Mar - 23:28

De jours en jours, une étrange douceur entrait dans le cerveau atrophié mono-neuronale d'Olaf ... Une p'tite voix lui répétait sans cesse ... sans relache ... "La Cartel ça puire ... tout n'est que désillusion ... te souviens-tu de ton passé fait de rapines ?"

Olaf se secouait la tête pour chasser tout cela ... mais la pente était savonneuse et lentement mais surement il y glissait ... au bout de celle-ci l'attendait une forme de mutation transgénique.

Les vieux démons prenaient le dessus ... et tous les jours, la petite voix revenait ... "Le Cartel ça puire ... l'AUC ça puire ... tous ces siteurs et autres pexeurs ça puirent aussi ...".

Olaf était sur Mérulik, quittant son éthique il sortait tous les soirs de l'auberge pour chercher à calmer cette voix ... et la voix demandait maintenant des sacrifices ... Olaf s'était mis à donner des baffes à tout le monde, quelque soit la jeunesse ou vieillesse, l'honneur lui devenait une notion étrange ... Pourtant Olaf était justicier, quelle bizarrerie que tout cela, Olaf devenait-il possédé ?


Fatigué, il alla se coucher ... la petite voix serait-elle encore là à son réveil ?

Suis-je devenu fou ? se demanda-t-il ... Thor, Odin ... montrez le chemin à votre serviteur ... la fourbe de Zélandra n'y connait rien, elle se cache, ne veut pas prendre parti, elle reste cachée et à peur de Galomachinbidule et Kaldramachinchose. Ö Dieux du Wahalla, où est LA Voie ? dit-il tout haut avant de sombrer dans un sommeil profond ...

La nuit avait été agitée. Dans un songe ... mais était-ce un songe ... Odin en personne arrivant avec Sleipnir son destrier pointa Gungnir sur Olaf.

Olaf, pauvre petit barbare mais que fais-tu donc à suivre cette Zélandra. Elle te trompe, elle est incapable de trancher cette succession et préfère se cacher. N'es-tu pas de la trempe des Vikings ? Te souviens-tu de tes ancêtres ? Ils étaient libre comme l'air, allaient et venaient au grès du vent dans les voiles de leurs Drakkars.

Tu voulais la Voie ? La voici ... Prends ta liberté, retourne voguer sur un Drakkar, sème la terreur, le chaos, le sang, les larmes et la ruine sur ces terres et commence par retirer cette ridicule livrée verte !


A la fin de ce songe, Olaf se réveilla en sursaut, tremblant de sueur ... ll s'habilla en vitesse ... étrangement il était calme et serein ...

Il pris sa plume et écrivit ce mot


« A Dieux. Une Force étrange, une voix étrange me pousse irrésistiblement vers je ne sais où … cette Force est destructrice, dévastatrice … je préfère partir avant qu’elle ne me submerge totalement. Lorsque vous me reverrez, vous devrez fuir car je crains de ne reconnaître personne … »

Olaf tranquillement pris ses affaires et même celle qui n’était pas à lui et parti.

Son chemin l’amena voir Ménéos … D’un geste rageur, Olaf arracha sa tunique vers symbole d’allégeance et la jeta à ses pieds. Sans se retourner il alla voir Krévinas.

Harassé Olaf se détendit et somnola … la p’tite voix se faisait plus forte, ses yeux le piquaient … son cerveau … sa tête allait éclater ! …
« Va Viking … va en un lieu secret, étrange … peuplé d’êtres métamorphosés … possédés et en chemin laisse toi imprégner … tu trouveras l’accès de ce lieu à côté de tonneaux, je ne t’en dis pas plus, suis ton instinct animal ... ».

Olaf se leva et machinalement marcha devant lui. Au passage il ne pouvait s’empêcher de donner des baffes. Il s’arréta à côté d’une auberge et baffa tout ce qui en sortait ou entrait … il n’en éprouva aucun remord, cela même l’apaisait …

Il arriva enfin à côté de tonneaux, son instinct l'avait bien guidé, était-ce un signe pensa-t-il ?

Une forêt sombre s’ouvrit devant lui. Il y pénétra … des bruits étranges … une sensation de bien-être … des cris, une présence … un être en approche ?
Revenir en haut Aller en bas
Vindi
Admin
avatar

Messages : 2319
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La possession ...   Mar 16 Mar - 1:21

Avant même que la venue du barbare n'ait fait tressaillir la moindre feuille elle avait su qu'il viendrait. Son visage était marqué par un léger sourire qui lui donnait l'air radieux, au moins que le mot juste ne soit perfide.

Ses relations avec le Psychatog s'étaient adoucies, laissant place à une autre forme de malice, et l'homme qui approchait maintenant et dont elle pouvait presque sentir l'odeur et entendre la respiration allait connaitre pire que le folie de l'atog, à savoir les exigences de Vindi. Il était maintenant tout près et la franc-tireuse se lança dans sa direction pour le cueillir.

Ils se croisèrent non loin, au milieu du chemin tracé par les allées et venues constantes des atogs dans cette région de la forêt. Comme à chaque fois Vindi s'était demandé qui les atogs lui enverraient. Elle avait appelé de ses voeux des maîtres des soins ou de la magie, mais à première vu l'individu en question ressemblait à une brute épaisse.

Un barbare, cela lui tira un petit rire moqueur. A vrai dire ce n'etait pas ce qu'elle attendait, mais si l'atog l'avait fait venir jusque là il fallait jouer le jeu. Approchant toujours plus Vindi reconnut les traits de son visage...Un ancien cartellois rencontré lors des combats, un certain Olaf...oui c'était bien ça, elle se souvenait très bien de lui maintenant. Le fou avait fait cavalier seul lors de la dernière bataille des forteresses, montrant déjà des signes évidents de masochisme.


"Je te connais Olaf, et toi aussi tu me connais...tu dois donc comprendre ce qui t'amène ici. Tu dois penser que tout ceci n'est qu'un cauchemar mais non, tes pas t'ont bien conduits jusqu'à notre repaire, jusqu'à l'antre sylvestre des atogs.
L'un des atogs t'a choisi, mais vois-tu ce n'est qu'une chose. Ton esprit est peut-être intéressant, sans doute est-il fertile pour toutes sortes de tortures, mais moi je suis la garante de la bonne marche des choses. Nous sommes des bêtes, mais nous sommes aussi des plaies profondes et douloureuses pour les habitants de cette contrée. Nous conjuguons les souffrances humaines pour les mener à leur paroxysme. Chacun de nos actes de barbarie est un chef d'oeuvre d'amoralité et de malfaisance.
Toi qui connait nos exploits et nos méthodes, penses-tu réellement avoir les épaules assez larges et le coeur assez dur pour être la main de l'entreprise des atogs ?
Si ça se trouve tu as été trainé ici contre ton gré, et tout en toi te demande de fuir si ce n'est tes jambes qui flanchent..."

_________________
Les oignons font pleurer, les atogs font pleurer, les atogs sont des oignons.


Dernière édition par Vindi le Mar 16 Mar - 15:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://psychatog.forumactif.org
Olaf_Grossebaf

avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 76
Localisation : Terré dans mon Antre

MessageSujet: Re: La possession ...   Mar 16 Mar - 2:09

Olaf s’arréta … une personne en approche … un arc en bandoulière … Olaf reconnu Vindi. Il su qu’il était à l’entrée du territoire indiqué par la Voix.

Olaf écouta poliment … mais ne pu s’empêcher de sourire béatement en entendant le mot cauchemar … prenant la parole à la suite de Vindi il dit ...


Bonjour Maitresse de ces lieux, enfin je suis arrivé, j’ai suivi mon instinct et je ne vois point là forme de cauchemar !

Oui je connais vos méthodes et oui je vous ai déjà vu à l’œuvre. Moult fois j’ai pu voir l’efficacité de vos flèches, boules givrées, épées et autres colère de tempête ne laissant derrière vous que souffance et désolation …

La Force qui actuellement m’envahie a commencé il y a un certain temps. Pendant longtemps je l’ai refreinée mais en pure perte car on ne peut combattre ce que l’on est vraiment et la douleur devenait trop forte, la Voix trop stridente.


Olaf souris … Ai-je les épaules assez larges ? Ai-je été trainé ici contre mon grès telle femme que l’on mène par le bout du nez ? Mais je suis un Barbare descendant d’une longue lignée de Viking et je n’ai peur de rien, du reste je ne sais pas voler. Comment penser que je sois là contre mon grès alors que j’obéis à … à une sorte d’appel, que j’ai tout brulé derrière moi, pillant et massacrant tout sur mon passage pour venir jusqu’ici. Non, je ne suis pas ici contre mon grès et mes épaules sont assez larges.

Dans mes rêves, de plus en plus fréquents et intenses, je ne vois que sang et désolation. Je suis dans mes rêves celui qui amène cela. Je suis l’auteur de ces boucheries. Au début cela m’effrayait mais plus maintenant, je ne lutte plus contre et cela m’apaise.

Les habitants de ces contrées n’ont que ce qu’ils méritent et ils peuvent trembler car ce n’est pas terminé !


Olaf s’arréta de parler, huma l’air ambiant, écouta le bruissement des feuilles dans les arbres … il cru qu’il avait toujours vécu en ces lieux …
Revenir en haut Aller en bas
Vindi
Admin
avatar

Messages : 2319
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La possession ...   Mar 16 Mar - 14:24

Vindi écoutait le discours d'Olaf attentivement et elle ne pouvait s'empecher de penser que les temps bénis pendant lesquels la simple évocation de son nom aurait tiré des cris de haine de la part de n'importe quel alidhanien était révolu.
Elle se souvenait lorsque les premières recrues étaient arrivées tremblantes, se refusant totalement à leur nouveau destin de paria, ne cessant de psalmodier que jamais ils ne se laisseraient faire, que la bête n'existait pas...Mais désormais il fallait s'y faire, les atogs étaient à la mode, et les appelés ne craignaient plus guère la morne vie d'esclave qui les attendait, n'y voyant qu'une sorte de promotion ou de reconnaissance de leur talent guerrier.
Savaient-ils seulement quels étaient les critères des atogs ? Des corps robustes certes, mais des âmes faibles, assaillies de doutes et deja au bord de la rupture avec l'espèce humaine.

Ceci dit Olaf prétendait descendre de l'ancien peuple Viking, et Vindi avait toujours pensé que les esprits de ces gaillards collectionneurs de crâne avait du être une nid douillet pour les atogs dans le temps de leur gloire...cela pouvait être bon signe. De toute façon il convenait de tester leur héritier autrement que par la parole et la jeune femme reprit :


"Les mots ont peu d'importance. Tu peux te persuader d'être digne des notres, mais je ne serai convaincue que quand je t'aurai vu à l'oeuvre. Etre un atog c'est être un homme qui excelle dans le domaine des armes mais aussi dans celui de la stratégie, et nous ne serions rien si nous ne parvenions à unir nos esprits pour ne faire qu'un, laissant les atogs s'emparer de nos corps et nous mener au coeur des batailles.
Nous sommes maintenant nombreux et entrer dans ce cercle devient toujours plus délicat, car le moindre grain de sable peut faire dévier l'engrenage. Hors chacun doit tenir sa place, chacun doit se montrer infaillible sous peine d'emporter avec lui les autres. Avoir pour ennemi la somme de tous les hommes et les mener à douter d'eux même est une mission demande une perfection de chaque instant."

_________________
Les oignons font pleurer, les atogs font pleurer, les atogs sont des oignons.
Revenir en haut Aller en bas
http://psychatog.forumactif.org
Olaf_Grossebaf

avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 76
Localisation : Terré dans mon Antre

MessageSujet: Re: La possession ...   Mar 16 Mar - 21:44

Non Olaf ne rêvait pas … il avait devant lui Vindi et elle lui parlait ... Sans doute d'autres Atogs étaient là dans les fourrés ... des terreurs assoiffées de sang tout comme Vindi qui a tout moment pouvait lui décocher une de ses flèches donc la précision n'a d'égale que sa cruauté ...

Oui Vindi, je tiendrai ma place, sans faillir. Si je suis vraiment ce que je pense être alors la bête qui nait en moi me guidera et grandira au fur et à mesure de mes exactions ... et je ne ferai plus qu'un avec les autres Atogs.

Olaf ne rêvait pas … il allait montrer aux Atogs que le Phantatog prenait peu à peu possession de lui. Il se laissait aller maintenant … Mi-homme, mi chose qu’il n’arrivait pas encore à identifier pleinement. Il se souvenait à peine de son passé, des folles escapades avec ses anciens compagnons cartellois il ne restait presque plus rien. Déjà leurs noms ne signifiaient plus grand-chose … et la Voix se faisait plus envahissante « Laisse toi aller … laisse toi envahir ».

Olaf leva la tête et levant les bras au ciel cria ... Phantatog !!!
Revenir en haut Aller en bas
Olaf_Grossebaf

avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 76
Localisation : Terré dans mon Antre

MessageSujet: Re: La possession ...   Ven 19 Mar - 1:24

A ces mots, vindi criaATOGS !!! C’est l’heure !

Des êtres ignobles et abjectes sortirent des fourrés, le regard défiguré par la haine, les yeux rouges de sang … vociférants … jurants … Olaf avait devant lui la lie alidhanienne …

Se tournant vers Olaf, vindi lui dit …
suis-nous !

Ils sortirent des bois, passèrent par la porte des tonneaux et allèrent en une demeure appelée forteresse de la Hanse.

Cette forteresse leur appartenait … une horde d’humains adorateur de Kaldrass montèrent à l’assaut. Olaf fut pris d’un violent mal de tête qui le laissa inanimé un long moment … le Phantatog entrait en lui encore plus profondément … à son réveil [HRP je fais comme si j’étais là depuis le début mais en fait je n’ai participé qu’aux 45 dernières minutes, donc les 30 première minutes je fais comme si j’étais dans les pommes, à partir de maintenant c’est donc du vécu] … ça taillait dans tous les sens, s’étripant à gogo. Olaf avait visiblement subit une métamorphose … il bavait, brandissant ses mains recouvertes de griffes sauvages il se jeta dans la mêlée avec furie, broyant les os, cassant des cranes. Plusieurs fois il avait été mis à terre et aussitôt il revenait dans la mêlée … au bout d’un certain temps, l’affaire étant mal engagé … le cri du Chef :
ATOGS !!! A BORGO !!!

Comme un seul homme tous allèrent répandre la dévastation dans la forteresse de Borgovil. Olaf suivait, tout fière d’être là. Les ordres étaient criés « Colle le !!! » « Tape le !!! » « A moi !!! » « Revenez de suite !!! » « Silence on s’entend plus !!! » « Vous faites quoi ? » et puis « VICTOIRE !!!!! »

L’Atog n’étant jamais rassasié, Vindi annonca … La Hanse !!! et de retour à La Hanse … puis de nouveau Borgovil … Olaf ne comptait plus ses pas ni ses genoux à terre, il revenait … de temps en temps « Olaf ICI !!! » « Bien Olaf ! » « Colle moi ce scribe Olaf !!! ».

A la fin les Hommes exilés avaient pliés sous la Force destructrice des Atogs … La Victoire était totale …

Couvert de sang Olaf exultait !
AHHHHHH !!!!!!!! ERSIG TA FRUG TA HOUDAAA !!!!!

Olaf s’approcha de Vindi et sorti de son sac 15 crânes d’Humains. Il dit :

Vindi, c’est pour toi, le Phantatog a guidé mes baffes, je le sens en moi, ça me fait peur, je suis terrorisé mais je le laisse prendre possession de mon âme. Dans le feu de l’action il décuple mes Forces. Dans ces crânes il y a celui d’un cartellois …

Olaf tendit les crânes encore sanguinolents à Vindi ...
Revenir en haut Aller en bas
Vindi
Admin
avatar

Messages : 2319
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La possession ...   Mer 24 Mar - 21:23

Vindi regarda avec délice le trophé tendu par Olaf comme un présent :

"Ce soir nous sommes sortis victorieux d'une âpre bataille, et je dois avouer que tu t'es montré à la hauteur de nos ambitions. Ton comportement a été exemplaire, ton poing n'a jamais failli à porter les coups.
La peur que tu es ressenti me donne aussi beaucoup d'espoir en toi, car la peur c'est le premier pas, c'est le début de la curiosité. Braver l'interdit, c'est bien ce qui nous définit. Laisse entrer la peur et dompte là, tu n'en seras que plus fort.
Je te parle ce soir en des termes élogieux, mais ton éducation n'est pas terminée. Il est toujours facile de rayonner dans la victoire, mais il faut aussi voir ce que tu vaux confronté à la désillusion et à la défaite. Il y aura des jours plus durs, il y aura toujours plus de coups à recevoir.
Je réserve donc mon jugement pour de prochaines lunes.

Avant de te laisser partir, puisque tu ne peux résider en cette demeure marquée du sceau des atogs plus longtemps, je t'autorise à te rendre chez nous et à te choisir une place sur notre bel arbre à la seule condition que tu l'ai quitté demain matin.
Nos lois sont strictes, entrer dans notre cercle demande de plus grands sacrifices."

_________________
Les oignons font pleurer, les atogs font pleurer, les atogs sont des oignons.
Revenir en haut Aller en bas
http://psychatog.forumactif.org
Olaf_Grossebaf

avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 76
Localisation : Terré dans mon Antre

MessageSujet: Re: La possession ...   Jeu 25 Mar - 0:24

Olaf écouta ...

Je comprends Vindi. C'est déjà grand Honneur que de me laisser passer la nuité au pied de l'Arbre.

Demain dès poltron-minet j'aurais pris mes hardes et regagné un lieu d'ermitage pour y dresser un campement sommaire et me laisser gagner par cette peur afin de mieux l'apprivoiser et la dompter.

A chaque nouveau cycle, je vous rejoindrai dans cette danse macabre et sanguinaire contre les humains.

La volonté se forge dans la souffrance ...


Olaf s'était tu ... Vindi lui ouvrit le chemin ... la nuit tombait ... ils marchèrent un moment ... des cris terrifiants allèrent en s'amplifiant au fur et à mesure qu'ils se rapprochaient d'un point ... un arbre gigantesque se profilait à l'horizon, le soleil couchant le rendait encore plus majestueux ...

Ils arrivèrent au pied de l'Arbre, Vindi fit un signe de la main et s'éclipsa ... Olaf emplit d'effroi s'y coucha au pied, assez loin des Atogs. Olaf ne pu dormir ... écoutant, la peur au ventre ...

Au matin, il sera parti ...
Revenir en haut Aller en bas
Olaf_Grossebaf

avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 76
Localisation : Terré dans mon Antre

MessageSujet: Re: La possession ...   Mer 31 Mar - 1:50

Olaf était reparti … il avait trouvé refuge dans des terres enneigées, froides et hostiles, seul.

La nuit il grelotait … de peur ou de froid. Souvent au matin il se réveillait couvert de sang avec quelques crânes à ses pieds. Il ne se souvenait pas ou plus mais il avait du faire des choses horribles pour être dans cet état là …

De temps en temps, répondant à un appel, Olaf sortait de sa tanière et partait droit devant lui … il y retrouvait, ne sachant comment les autres possédés par le psychatog ou le phantatog. Avec leurs grognements ils reconnaissaient et acceptaient Olaf le temps limité des forteresses. Puis Olaf retournait en son antre … de nouveau seul la peur le gagnait, des cauchemars venaient et au matin de nouveau des traces d’exaction étaient visibles.

La nuit dernière pourtant, il avait eu conscience de ses actes … un cri dans les bois … Olaf qui tremblait pris d’une crise de peur … puis soudain un déclic, il s’était levé, il ne se sentait plus comme possédé … il avait marché en un lieu déboisé, avait trouvé trois cartellois, des anciens amis et impitoyablement les avait massacré … tous les trois.

Sa mémoire lui revenait … ainsi donc tous les soirs, une bête entrait en lui, lui décuplait ses forces le rendant insensible à la douleur. Pourtant ces cartellois, c’était des anciens amis … Olaf avait essayé de résister mais rien à faire … la Force en lui était la plus puissante et il lui avait obéis … une clé trainait par terre, clé importante visiblement … Mais Olaf n’avait eu aucune pitié.

Ses exactions terminées il était rentré dans sa tanière … il comprenait mieux ce côté obscure … avant la prochaine sortie !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La possession ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La possession ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comprendre la possession ???
» Possession
» Stat sur la possession
» [RP] L’effluve du mal. (démonologie, possession, et bestiaire)
» Vicomté de Montluel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psychatog :: Archives Psychatog :: Histoire des atogs-
Sauter vers: